Cartoon

Les navires invités

Retour à la liste des voiliers

Capitan Miranda

Le Captain Miranda est une goélette à trois-mâts désormais navire-école urugayen depuis 1978. Il fut construit en 1930 à Cadix, en Espagne, pour servir d'abord de cargo entre l'Europe et l'Amérique du sud.
En 1960, la marine urugayenne rachète le voilier pour en faire un navire de recherche océanographique. Il est rebaptisé du nom de Capitaini Miranda, officier de la Marine uruguayenne. A cette époque, le voilier n'a que deux mâts.

Dans les années 70, destiné à la démolition, il est réhabilité. Les deux mâts sont remplacés par trois mâts en duralium, et de nouvelles voiles en dacron forment le gréement.

A partir de 1978, il devient navire-école et prend en charge la formation de jeunes officiers de la marine uruguayenne.

Participations à l'Armada : 1989, 1999 et 2008.

Équipage
51 officiers et 33 cadets
Gréement
Trois-mâts goélette
Année de lancement
1930
Longueur hors-tout
60,20 m
Maître-bau
8,2
Tirant d'eau
3,96 m
Voilure
722 m2
Chantier
Chantier naval de Cadix, Espagne
Armateur
Marine Uruguayenne
Pavillon
Uruguay
Port d'attache
Montevideo, Uruguay

L’actu

  • Affiche officielle de l'Armada 2019

    Affiche officielle de l'Armada 2019

    L'affiche de l'Armada 2019 vient d'être officiellement publiée!!!

    > Lire la suite
  • Signature de la convention avec le Département de Seine Maritime

    Signature de la convention avec le Département de Seine Maritime

    Signature officielle de la convention entre Pascal Martin, Président du Département de ...

    > Lire la suite
  • Signature de la convention avec la Métropole Rouen-Normandie

    Signature de la convention avec la Métropole Rouen-Normandie

    Signature de la convention Armada 2019 entre Frédéric Sanchez, Président de la Métropol...

    > Lire la suite
  • Signature de la convention avec la ville de Rouen

    Signature de la convention avec la ville de Rouen

    Signature de la convention Armada 2019 entre Yvon Robert, Maire de Rouen, et Patrick He...

    > Lire la suite
Tweeter @armadarouen